Anglais britannique vs américain : Importance de la distinction

Hello Yuqo
Hello Yuqo
L
La communication est la clé de la réussite en affaires. Mais vous le saviez déjà. Le problème est de savoir comment personnaliser la communication pour impacter efficacement votre public cible. Utilisez-vous l'anglais britannique ou l'anglais américain ? Cet article souligne les différences pour prendre la bonne décision pour votre entreprise.
Reading Time: 5 minutes

ANGLAIS : POURQUOI IL EST IMPORTANT D’ÊTRE SPÉCIFIQUE

Qui est votre public cible ? Et avec quel type d’anglais est-ce qu’il communique ? Voici les deux questions auxquelles vous devez répondre avant de pouvoir commencer, vous et votre entreprise, à créer un contenu adapté. L’étape suivante est alors d’entretenir une communication cohérente. La cohérence est clé pour avoir une communication claire avec son public cible. C’est aussi indispensable pour le réseautage et le développement de relations. Décrire votre entreprise comme une « organisation » alors qu’il s’agit d’une « organization » est une erreur de débutant que nous pouvons vous aider à éviter si vous continuez à lire.

En se penchant sur les différences entre l’anglais britannique et l’anglais américain, vous pourriez bien être surpris par certaines des variations. La plupart sembleront incompréhensibles pour le locuteur non-natif. En tant qu’Irlandais, je suis particulièrement bien placé pour présenter les différences en des termes simples.

 

Analyse personnalisée gratuite

Demandez votre analyse marketing Yuqo gratuite pour déterminer les performances de votre entreprise en ligne. Chaque analyse est créée sur mesure, sans engagement.
Analyse Gratuite

 

L’ANGLAIS DE LA REINE VS ÉCRIRE COMME ON PARLE

Vous pouvez vous représenter l’anglais britannique comme étant l’anglais de la Reine : formel, correct et influencé par le français. L’anglais américain est informel, plus flexible et plein de raccourcis. À la base, l’anglais américain s’écrit exactement comme il se prononce. Par contraste, l’anglais britannique est à l’écrit un peu plus nuancé. Des mots comme « organise » gardent le « S » du mot français d’origine, plutôt que de donner un « organize » plus phonétique avec un « Z ». Le « Z » de l’anglais américain donne le son « Zee », ou « Zi » en français, quand il est prononcé, ce qui permet facilement de voir pourquoi il est préféré à la lettre « S ». Ce qui pourrait aussi expliquer pourquoi toutes ces publicités jouant sur les mots avec « World War Zee ».

Personne ne sait vraiment pourquoi on parle de « movie » aux États-Unis et de « film » au Royaume-Uni. Ni pourquoi les films sont projetés dans un « theater » américain (remarquez au passage comment les Américains inversent le « re » originel du français du mot « théâtre ») et dans un « cinema » britannique. Pour être honnête, dans les deux cas, on vous comprendrait toujours si vous vous mélangiez les pinceaux. Nous parlerons des mots perdus dans la traduction qui provoquent le plus d’incompréhension un peu plus tard.

Parmi les spécificités particulières à l’anglais britannique, on retrouve l’ajout de lettres supplémentaires dans les mots. Ne vous inquiétez pas, il n’y en a pas tant que ça, mais elles ont tendance à surgir de temps en temps. « Color TV », ou tout type de couleur écrit sans le « U » supplémentaire pour donner « U » a de quoi hérisser tout locuteur natif de l’anglais britannique. De même, le populaire « program » de Netflix « Travelers » aurait été écrit (« spelled ») « Travellers » si c’était un « programme » britannique de la BBC (auquel cas il aurait été « spelt »). Le double « L » et le double « M » n’existent pas vraiment en anglais américain, alors que la terminaison « -ed » et préférée au « -T » courant au passé en anglais britannique.

 

En tant qu'Irlandais, je suis particulièrement bien placé pour présenter les différences en des termes simples.

 

DIFFÉRENTES FAÇONS DE PRONONCER LES MÊMES MOTS

Aluminium vs Aluminum est le meilleur exemple possible de ce qui est probablement la différence la plus étrange entre l’anglais britannique et américain. Il y a réellement une profonde différence à l’oreille. Si vous écoutiez sans savoir de quoi on parle, vous pourriez penser que l’ « əˈluːmənəm » (Aluminum) américain est une chose tout à fait différente de l’ « æljʊˈmɪnɪəm » (Aluminium) britannique. Il s’agit bien du même métal en Angleterre et aux États-Unis, la seule différence est un « I » supplémentaire dans la version britannique et un découpage différent des syllabes. La personne à l’origine de la découverte de cet élément, Sir Humphry, a changé d’avis pas moins de trois fois avant de se fixer sur aluminium en 1812. Aux États-Unis, l’orthographe précédente « aluminum » est restée. Étrange, mais véridique.

Une absence notable que vous pourriez détecter dans l’anglais britannique à l’oral est la lettre H. Elle est couramment omise dans les mots qui commencent en fait bien par « H ». Cela peut sembler assez étrange d’entendre « Arry » au lieu de « Harry » ou bien « ardly » quand on s’attend à « hardly ». Tout le monde ne néglige pas le « H », mais il vaut mieux être préparé que de ne pas le savoir et avoir du mal à suivre une conversation.

 

Tout le monde ne néglige pas le « H », mais il vaut mieux être préparé que de ne pas le savoir et avoir du mal à suivre une conversation.

 

PERDU DANS LA TRADUCTION

La liste de mots et de phrases perdus dans la traduction est assez longue pour remplir un annuaire. Cependant, nous nous contenterons de vous indiquer succinctement les éléments les plus perturbateurs. Comme nous l’avons déjà remarqué, l’emprunt au français n’est pas courant en anglais américain. En revanche, l’anglais britannique regorge d’influences françaises. « Cul-de-sac » est un emprunt direct au français par l’anglais britannique, que l’on retrouve même sur les panneaux de signalisation. Cependant, les panneaux américains indiqueront une route fermée à une extrémité par « dead end ».

Les paires diapers vs nappies et oatmeal vs porridge provoquent bien des mésaventures dans les magasins. Les culottes hygiéniques pour bébés sont appelées « diapers » en anglais américains et « nappies » en anglais britannique. Le petit-déjeuner de type gruau des Quakers est appelé « oatmeal » dans les « grocery store » des États-Unis alors qu’il est connu sous le nom de « porridge » dans les « supermarkets » européens. « Store » est également utilisé à la place de « shop » en anglais américain.

« Football » est un mot qui semble avoir une signification logique évidente. Le fait est que le football est bien plus compliqué que ce que l’on pourrait croire. En anglais britannique, le « football » est le sport auquel on joue avec son pied. Ce n’est pas le même jeu qu’en anglais américain. « Football » y est un sport de contact tout à fait différent, qui se joue surtout à la main. « Soccer » est l’équivalent en anglais américain du sport favori à la Coupe du Monde.

 

AVOIR UN CONTENU EN ANGLAIS COHÉRENT EST PRIMORDIAL

Concernant la création d’un contenu efficace, le plus important est la cohérence. Choisissez d’adopter les standards de l’anglais britannique ou bien américain et tenez-vous-y sur toutes les tâches et les articles de votre site. Chez Yuqo, nous avons fait le choix d’utiliser l’anglais britannique, étant donné que notre public est principalement européen. Même si certains de nos clients peuvent vouloir utiliser l’anglais américain, pour notre propre site, nous voulons être constants afin de pouvoir produire un contenu aussi efficace, fiable et direct que possible. Si votre entreprise a besoin d’aide pour décider d’une stratégie de contenu efficace en anglais, n’hésitez pas, contactez Yuqo dès aujourd’hui.