Les machines peuvent-elles dépasser l’homme en traduction ?

Ian Abernathy
Ian Abernathy
M
Même avec des avancées technologiques majeures, les traducteurs humains restent un élément à ne pas négliger. Dans la bataille entre l’homme et la machine, qui sort vainqueur ? Découvrez pourquoi le futur de la traduction pourrait prendre une direction différente de celle que vous auriez imaginée.
Reading Time: 4 minutes

Ces dernières années, l’automatisation accrue des services a menacé de remplacer le travail qualifié des auteurs et traducteurs. Mais de la même façon que les films du passé ont échoué dans leur prédiction des subtilités du futur proche, la technologie n’a pas encore dépassé l’homme dans de nombreux domaines qui étaient présumés comme devant être conquis. L’auteur et essayiste américain Paul Goodman a résumé la nécessité de la traduction humaine bien avant que Google Translate ne soit une omniprésente fatalité. Il a écrit : « pour traduire, il faut avoir son propre style, car sinon la traduction n’aura ni rythme ni nuance, qui viennent du processus artistique de réflexion et de modelage des phrases ; elles ne peuvent pas être reconstituées par imitation fragmentaire… » Voilà tout le secret de la traduction : rien ne remplace la voix intrinsèque du traducteur humain. Peu importe le niveau de compétence d’une machine pour transformer les mots en différentes langues, le contexte est souvent négligé.

 

TOUT N’EST PAS ENCORE JOUÉ : LA BATAILLE ENTRE L’HOMME ET LA MACHINE

Malgré l’efficacité prouvée des traducteurs humains, des systèmes de traduction automatique sont toujours développés à un rythme frénétique, entrant en compétition avec les traducteurs humains en termes de compétence et de vitesse. Plusieurs études empiriques ont été menées, en opposant des services de traduction comme Google Translate, Systran et Papago à des participants humains. Les humains et les machines ont eu pour tâche de traduire une série de textes dans différentes langues.

Les résultats d’une expérience en particulier ont vu les trois outils précédemment mentionnés atteindre un score de moins de la moitié du total des points possibles pour une « traduction réussie ». Les humains ont fait beaucoup mieux – avec un score moyen de plus de 80 %. En consultant des expériences similaires en ligne, toutes les données révèlent une tendance constante ; alors que les traducteurs automatiques exécutent leur tâche à un rythme rapide, ils échouent à retenir les nuances, le flux et le ton de chaque texte source dans la langue cible. Les traducteurs humains, bien que moins efficaces en temps, sont plus aptes à traiter le texte comme un ensemble contextuel et non simplement comme une chaîne de mots dénuée de connotations.

 Ils échouent à retenir les nuances, le flux et le ton de chaque texte source dans la langue cible.

 

COMMENT UTILISER EFFICACEMENT LA TRADUCTION AUTOMATIQUE

La traduction automatique n’est pas inefficace dans son ensemble. En effet, il existe des cas où de telles applications peuvent éclaircir un malentendu, comme un e-mail envoyé par un correspondant étranger. Par essence, les traductions automatiques sont idéales pour des textes courts, qui ne sont pas conçus pour être publiés ou distribués. Systran, qui se présente comme un « pionnier » dans les services de traduction, affirme aider les organisations à améliorer leur productivité dans le cadre des interactions multilingues. Pour les entreprises cherchant à communiquer avec de potentiels clients, ceci pourrait être un outil en temps réel efficace.

Cependant, l’utilité de ce logiciel ne doit pas être surestimée. Le texte semble souvent étrange ou peu clair. La traduction automatique peut toujours compromettre l’image professionnelle mondiale pour votre marque. Même Google ne soutient pas l’utilisation de traductions automatiques pour le contenu marketing multilingue. En fait, le géant punit même ce type de comportement. Les entreprises cherchant à renforcer la présence de leur marque en utilisant des tactiques de SEO devraient éviter à tout prix la traduction automatique. Sinon, votre site internet aura un aspect amateur, ce qui diminue le potentiel d’augmentation de votre taux de conversion.

 

LA LOCALISATION : L’ART DE LA TRADUCTION

Pour les entreprises espérant s’étendre sur des marchés mondiaux, la traduction est un problème bien réel, qui nécessite la plus grande attention. Au-delà de ce point, existe l’importance de la localisation – la traduction du contenu à partir de la langue source vers un nouveau dialecte, à la culture spécifique. La localisation implique la traduction mais va bien au-delà. Afin que le contenu puisse être véritablement localisé, il doit être optimisé dans une langue locale, à partir du point de vue d’un locuteur culturellement sensible et informé. Pour ce qui est des traductions automatiques, il n’existe simplement aucun outil, du moins pour le moment, qui contienne à la fois la fluidité innée et acquise d’une langue locale. Ceci s’explique par le fait qu’une langue est bien plus qu’une simple diction. Les mots renferment des aspects culturels, ce que Google Translate ne peut pas saisir.

Dans le cadre d’une stratégie de marketing de contenu multilingue, la localisation est au cœur des préoccupations de toutes les entreprises prospères. La localisation inclut le design et la couleur, la typographie et la vidéo. En fait, elle inclut tout, sur une application ou un site internet, ce que vous souhaiteriez adapter à votre public cible. Même les sous-titres et les doublages nécessitent une localisation adaptée pour transmettre correctement un message. Ce qui révèle encore plus la façon dont la traduction est une approche complexe à plusieurs couches, qui n’est rendue possible que par l’expérience humaine. De plus, les clients internationaux ne prendront au sérieux que les produits et services suffisamment adaptés à leur région.

La localisation inclut le design et la couleur, la typographie et la vidéo.

 

LE FUTUR PROCHE DE LA TRADUCTION AUTOMATIQUE VS HUMAINE

Si les traductions automatiques s’approchaient de près des compétences humaines, nous pourrions suggérer aux traducteurs de chercher un nouvel emploi. Mais pour l’instant, nous voyons une claire disparité en qualité entre les complexes traductions humaines et le rendu « fragmentaire » de la machine. Ceci étant dit, il devient de plus en plus important pour les entreprises d’employer les services de traducteurs humains natifs. En particulier pour la localisation, les traducteurs natifs possèdent la compréhension la plus complète de la langue locale. Et comme le marché en ligne devient de plus en plus saturé et que les techniques de SEO restent toujours aussi importantes, des traductions efficaces sont partie intégrante de toute stratégie de marketing de contenu globale et moderne.