10 phrases à ne jamais dire au travail

Grant Robinson
Grant Robinson
U
Une bonne étiquette au travail implique autant de ne pas dire les mauvaises choses que de dire les bonnes. Évitez ces 10 phrases au bureau pour créer des relations positives avec vos collègues et clients.
Reading Time: 4 minutes

10 PHRASES À NE JAMAIS DIRE AU TRAVAIL

Les mots ont un pouvoir immense. Ils peuvent adorer ou dénigrer, révéler ou tromper, apporter de la joie comme de la tristesse. Ils peuvent même devenir viraux et être consommés par le monde entier. Au travail, les mots et les phrases sont plus examinés que jamais. Ils jouent un large rôle dans la manière dont on perçoit l’employeur, l’employé et la relation entre une entreprise et les clients. Les mots et la façon dont vous les utilisez ou ne les utilisez pas jouent un grand rôle dans le bonheur au travail, une communication claire et la mise en valeur de soi-même. Voici 10 phrases que vous ne devriez jamais utiliser au travail. Certaines sont simplement des expressions vieillies, alors que d’autres pourraient vous valoir des problèmes. Dans le pire des cas, elles peuvent vous présenter comme n’étant pas professionnel devant les clients, les collègues et les supérieurs. Alors faites attention à ce qui sort de votre bouche.

 

1 : « LES GARS »

C’est une phrase tellement courante dans la vie de tous les jours, mais qui est inappropriée pour le travail. Tout d’abord, elle appartient au registre familier, ce qui peut vous présenter comme n’étant pas professionnel. Deuxièmement, ce n’est pas pertinent en présence de femmes et cela peut même être perçu comme un manque de respect. Troisièmement, la communication au travail en général devient de moins en moins genrée, ce qui fait de « gars » une tournure obsolète. Essayez d’utiliser des phrases appropriées comme « vous et votre organisation » ou « vous et votre équipe ». Même un simple « vous » suffira.

 

Analyse personnalisée gratuite

Demandez votre analyse marketing Yuqo gratuite pour déterminer les performances de votre entreprise en ligne. Chaque analyse est créée sur mesure, sans engagement.
Analyse Gratuite

 

2 : « PAS DE PROBLÈME »

Cette phrase innocemment banale est très populaire dans le monde entier et ne fait pas l’objet d’intenses réflexion. Pour Bart Simpson, c’est peut-être « no problemo », mais le lieu de travail n’est pas un lieu pour cette tournure familière en particulier. Elle sous-entend que la tâche en question était un problème ou que la personne vous demandant de l’aide était gênante. Tenez-vous-en aux tournures testées et éprouvées du type « avec plaisir » ou « de rien ». La politesse est toujours la marche à suivre.

 

La politesse est toujours la marche à suivre.

 

3 : « POUR ÊTRE HONNÊTE AVEC TOI »

Autre phrase banale qui n’est plus désormais la bienvenue sur le lieu de travail moderne. Elle pourrait pousser la personne à qui vous vous adressez à penser que vous n’avez pas été honnête par le passé. Les phrases qui mettent en jeu l’honnêteté ou la transparence doivent être éliminées du vocabulaire de travail.

 

4 : « ET M***E »

De nombreuses études psychologiques montrent que jurer est bon pour la psyché. C’est peut-être le cas, mais ce n’est pas approprié au travail. Si les frustrations de la journée vous épuisent et que vous laissez échapper un juron de frustration, excusez-vous auprès de vos collèges et continuez la journée humblement. Cependant, il faut mieux éviter de jurer et garder l’environnement de travail propre.

 

5 : « C’EST PEUT-ÊTRE BÊTE, MAIS »

L’auto-dénigrement de ce type est souvent utilisé par des gens souffrant d’une faible estime de soi qui partent à la pêche aux compliments. Ce n’est pas à vos collègues de vous donner un coup de pouce à l’ego. De plus, cela présuppose que la réaction de la personne sera une opinion négative. Des phrases comme « j’ai une nouvelle idée ; ce n’est pas ce qu’on fait normalement, mais je pense que c’est intéressant » sont positives pour l’émetteur et positives pour les collègues qui les entendent.

 

6 : « JE VAIS ESSAYER »

Rien de pire pour réduire à néant la confiance en soi que d’entendre cette phrase. Remplacez-la par des mots renforçant la confiance pour créer des phrases affirmatives. « Je suis sûr que … » ou « Je suis certain que … » sont plus positives. Elles créent de l’optimisme dans l’environnement de travail et vous confèrent une aura de confiance perçue.

 

Elles créent de l'optimisme dans l'environnement de travail et vous confèrent une aura de confiance perçue.

 

7 : « C’EST IMPOSSIBLE » OU « JE NE PEUX RIEN Y FAIRE »

Ce sont des phrases négativement concluantes qui ne peuvent pas être vraiment vraies. Elles transmettent le pessimisme et même le désespoir. Toutes les voies de réussite ont-elles été vraiment explorées ? C’est bien ça qui est impossible. Les mots à eux seuls peuvent contribuer à résoudre les situations difficiles. « Parlons donc de ce que nous pouvons réaliser au vu des circonstances », par exemple, est une contribution positive qui renforce le moral et attire l’attention des employeurs. Un supérieur saura reconnaître et récompenser une attitude positive.

 

8 : « TOUJOURS » & « JAMAIS »

Parler avec ces termes absolus peut être dangereux. S’ils s’avèrent faux, vous êtes tout simplement marqué au fer rouge de l’erreur.

 

9 : « C’ÉTAIT UNE BLAGUE »

Avoir à qualifier un faux pas de « c’était juste une blague » signifie que la sensibilité de la personne a été heurtée. Pour respecter l’harmonie de l’environnement de travail, il vaut certainement mieux ne rien dire que quelque chose qui puisse être interprété négativement.

 

10 : « JE VEUX JUSTE SAVOIR » OU « JE VEUX JUSTE DIRE QUE »

Ces phrases peuvent signaler un manque absolu de confiance en soi. Elles sont à la fois superflues et révélatrices d’hésitation. Alors dites ce que vous voulez dire directement et avec conviction.