Critères de classement Google : 1-50

Olha Bespalova
Olha Bespalova
Q
Que faire pour booster le SEO et quoi éviter ? Même si personne ne sait avec certitude ce qu'utilise Google pour classer les domaines, certains éléments peuvent toujours être devinés. Lisez cet article pour en savoir plus sur les 50 premiers facteurs de référencement de Google.
Reading Time: 9 minutes

Le SEO est d’une importance extrême. Si vous souhaitez renforcer les ventes et avoir un avantage sur la concurrence, vous devez être en première page de Google (ou du moins dans les premières pages). Mais pour y arriver, vous devez savoir exactement ce qui vous permet d’y être – et c’est là où commencent les problèmes pour beaucoup.

 

Mais pour y arriver, vous devez savoir exactement ce qui vous permet d'y être – et c'est là où commencent les problèmes pour beaucoup.
Source: bluecorona.com
 

Le référencement par Google est délicat et se base sur de très nombreux facteurs. En fait, en 2006, Google a déclaré utiliser plus de 200 facteurs pour classer les pages. Le sujet fait depuis l’objet de débats acharnés.

 

En fait, en 2006, Google a déclaré utiliser plus de 200 facteurs pour classer les pages. Le sujet fait depuis l'objet de débats acharnés.
Source: cloudfront.net
 

Google utilise-t-il vraiment autant de critères ? Probablement, oui. En fait, en 2010, Matt Cutts a annoncé que chaque critère pouvait avoir jusqu’à 50 variations, ce qui porte le nombre à un total encore plus impressionnant. Tous ces facteurs sont-ils exactement connus ? Malheureusement, non. Certains sont définitivement avérés, d’autres sont probables, alors que d’autres ne sont que pure spéculation et ainsi de suite. Quoi qu’il en soit, il est important de connaître les bases du référencement par Google pour s’assurer que sa stratégie SEO soit aussi pertinente que possible. Explorons donc ensemble les 50 premiers critères de classement de Google.

 

Analyse personnalisée gratuite

Demandez votre analyse marketing Yuqo gratuite pour déterminer les performances de votre entreprise en ligne. Chaque analyse est créée sur mesure, sans engagement.
Analyse Gratuite

 

CRITÈRES DE DOMAINE

1 : ÂGE DU DOMAINE

Cela reste un des critères les plus souvent cités. Cependant, ce n’est pas un point dont vous devez trop vous soucier. Tant que votre site existe depuis plusieurs mois, vous apparaîtrez dans les résultats de recherche.

 

2 : HISTORIQUE DU DOMAINE

Pour Google, votre domaine est comme une pièce d’identité. S’il possède un bon historique, Google sait qu’on peut lui faire confiance. Cependant, s’il a connu plusieurs chutes au classement, ou qu’il a été pénalisé pour une violation des règles de Google, il serait plus difficile de le rendre de nouveau visible dans les résultats organiques de recherche. Il faut donc toujours vérifier l’historique du domaine pour s’assurer que son précédent propriétaire était digne de confiance.

 

3 : DURÉE D’ENREGISTREMENT DU DOMAINE

Même si ce point est controversé, Google pourrait utiliser les données du domaine s’il le voulait. Essayez donc d’avoir au moins un enregistrement pluriannuel pour votre domaine.

 

4 : CORRESPONDANCE EXACTE DU DOMAINE

La mise à jour de l’année dernière montre que Google a réduit les domaines à « correspondance exacte » de faible qualité dans ses résultats de recherche.

 

5 : MOT-CLÉ DANS LE SOUS-DOMAINE

De nombreux experts en SEO pensent qu’avoir un mot-clé dans son sous-domaine peut améliorer le référencement.

 

6 : MOT-CLÉ COMME PREMIER MOT DANS LE DOMAINE

C’est la même chose pour ce critère. Ce n’est pas obligatoire, mais utiliser un mot-clé comme premier mot de votre domaine peut aussi améliorer les classements.

 

7 : MOT-CLÉ DANS LE DOMAINE DE PREMIER NIVEAU

De nos jours, c’est moins important qu’auparavant. Cependant, cela pourrait toujours rendre votre site plus pertinent.

 

8 : WHOIS PUBLIC OU PRIVÉ

C’est aussi moins pertinent qu’autrefois. Cependant, sachez que cela pourrait être perçu comme la preuve que vous avez quelque chose à cacher, surtout si vous avez plusieurs sites web avec un WHOIS privé.

 

9 : PROPRIÉTAIRE DU WHOIS PÉNALISÉ

Si vous êtes identifié comme spammer, il y a de fortes chances pour que vos autres sites en soient aussi affectés.

 

10 : EXTENSION DE PAYS TLD

Si vous avez un Code de Pays TLD, cela pourrait aider votre site à mieux être classé pour un pays en particulier. En même temps, cela pourrait aussi limiter la capacité du site à être référencé à l’international.

 

CRITÈRES AU NIVEAU DE LA PAGE

11 : COUVERTURE APPROFONDIE DU SUJET

C’est un critère de référencement qui importe vraiment. Si vous investissez du temps et des efforts dans la qualité de votre contenu, en vous assurant qu’il couvre en profondeur le sujet, ce sera très bénéfique pour votre site web.

 

12 : VITESSE DE CHARGEMENT DE LA PAGE PAR HTML

L’équipe de webmaster de Google a indiqué que ce critère affectait bien le référencement. Les robots d’indexation du moteur de recherche utilisent le code HTML pour estimer assez précisément la vitesse de votre site.

 

13 : VITESSE DE CHARGEMENT DE LA PAGE SUR CHROME

C’est la même chose pour les données de Chrome – Google peut aussi les utiliser pour mesurer la vitesse de chargement.

 

14 : HISTORIQUE DES MISES À JOUR DE LA PAGE

La fréquence des mises à jour de la page pourrait aussi jouer un rôle dans le classement par Google, en aidant votre site web à paraître plus neuf et mis à jour.

 

15 : MOT CLÉ DANS LE TAG DE TITRE

Le tag de titre reste un signal SEO de page essentiel, même si cela pourrait être moins critique pour le référencement qu’auparavant.

 

16 : LE TAG DE TITRE COMMENCE PAR UN MOT-CLÉ

Moz déclare que les tags de titre commençant par un mot-clé affichent généralement de meilleures performances que ceux qui ont un mot-clé placé vers la fin.

 

C'est la même chose pour les données de Chrome – Google peut aussi les utiliser pour mesurer la vitesse de chargement.

 

17 : MOT-CLÉ DANS LE TAG DE DESCRIPTION

Le tag de description méta n’est pas utilisé comme signal direct de classement, mais il peut toujours impacter le taux de clic – ce qui est un critère clé pour le référencement.

 

18 : MOT-CLÉ DANS LE TAG H1

Les tags H1 sont appelés « seconds tags de titre » pour une bonne raison. Google s’en sert comme signal secondaire de pertinence.

 

19 : DENSITÉ DES MOTS-CLÉS

C’est moins primordial qu’auparavant. Cependant, si vous utilisez pertinemment les mots-clés et que vous les placez stratégiquement dans le texte, vous pourriez augmenter vos chances d’être mieux référencé par Google. Mais attention à ne pas trop en faire.

 

20 : MOTS-CLÉS LSI DANS LE CONTENU

Les mots clés d’indexation sémantique latente (LSI) aident les moteurs de recherche à mieux différencier entre les mots qui possèdent plus d’une signification. Leur présence ou absence pourrait aussi servir de signal de la qualité du contenu.

 

21 : MOTS-CLÉS LSI DANS LES TAGS DE TITRE ET DE DESCRIPTION

Ils agissent aussi probablement comme signal de pertinence.

 

22 : PRÉDOMINANCE DES MOTS-CLÉS

Votre but n’est pas de disposer tous les mots-clés à proximité immédiate. Cependant, c’est vraiment un point à prendre en compte.

 

23 : MOTS-CLÉS DANS LES TAGS H2 ET H3

Cela peut aussi être un signal de pertinence, mais un signal faible au mieux.

 

24 : LONGUEUR DU CONTENU

Il semble que les lecteurs apprécient plus un contenu plus court qu’un article plus détaillé. Cependant, le contenu plus long est mieux référencé dans les résultats de recherche.

 

25 : TABLE DES MATIÈRES

Si vous incluez une table des matières avec des liens, cela pourrait aider Google à mieux comprendre le contenu sur votre page.

 

26 : CONTENU DUPLIQUÉ

C’est vraiment mauvais pour le référencement de votre site.

 

27 : RÉCENCE DU CONTENU

L’algorithme Freshness de Google a été lancé en juin 2010 et a eu un impact significatif sur tout le secteur. Il est toujours préférable de proposer un contenu récent et mis à jour pour être mieux référencé sur Google.

 

28 : MAGNITUDE DES MISES À JOUR DU CONTENU

Toutes les éditions et les changements portés à votre contenu pourraient également servir de critère de fraîcheur.

 

29 : CONTENU SYNDIQUÉ

Même s’il est possible d’éviter que Google ne pénalise le contenu syndiqué, nous recommandons toujours de l’éviter. Le contenu syndiqué est terrible à la fois pour votre référencement et votre public.

 

30 : CONTENU CACHÉ SUR MOBILE

Même si c’est possible d’en avoir, il y a un risque qu’il ne soit pas indexé, ou pas autant pris en compte que celui qui est totalement visible.

 

31 : CONTENU SUPPLÉMENTAIRE DE VALEUR

Des éléments comme des convertisseurs de devises, des calculatrices et autres ne sont pas juste utiles : ils peuvent aussi améliorer le référencement par Google.

 

32 : CONTENU CACHÉ DERRIÈRE LES ONGLETS

Même si ce contenu peut paraître impressionnant sur une page web, attention en l’utilisant, car les robots d’indexation pourraient passer à côté.

 

33 : QUALITÉ DES LIENS SORTANTS

Les liens sortants importent vraiment pour le SEO. Cependant, cela ne fonctionne que lorsqu’ils sont incorporés dans un contenu original de haute qualité.

 

Plus une page est souvent liée, plus elle apparaît comme importante pour Google.

 

34 : THÉMATIQUE DES LIENS SORTANTS

Le contenu des pages vers lesquelles vous renvoyez peut être utilisé par Google également comme signal de pertinence, alors faites-y attention. Vous pourriez en tirer profit, en précisant le thème de votre page, ou bien perturber encore plus Google ; par exemple, en écrivant au sujet du SEO mais en indiquant en lien des pages sur une thématique cuisine.

 

35 : NOMBRE DE LIENS SORTANTS

Faites attention à ne pas utiliser trop de liens « dofollow », car cela pourrait en réalité nuire au référencement de la page.

 

36 : NOMBRE DE LIENS INTERNES VERS LA PAGE

Plus une page est souvent liée, plus elle apparaît comme importante pour Google. Il est donc crucial de ne pas seulement inclure des liens sortants dans vos publications, mais aussi d’y mettre des liens croisés internes. Cela pourrait augmenter l’importance de certaines pages dans votre domaine aux yeux de Google. De plus, les liens internes poussent le consommateur à explorer les différentes pages de votre site.

 

37 : QUALITÉ DES LIENS INTERNES VERS LA PAGE

Faites des liens vers d’autres contenus sur votre domaine à partir des pages faisant le plus autorité. Ils auront bien plus d’impact sur le référencement que les pages ayant un PageRank faible, voire pas du tout.

 

38 : LIENS MORTS

C’est certain, les liens morts sont mauvais pour votre référencement. Ils pourraient indiquer à Google qu’un site est inactif, ou simplement négligé. C’est pourquoi vous devez essayer de les détecter et de les réparer à temps.

 

39 : LIENS AFFILIÉS

Généralement, ils ne nuisent pas au référencement, tant que vous les utiliser intelligemment. Cependant, en avoir trop pourrait être mauvais pour votre site.

 

40 : TF-IDF

TF-IDF est le produit de deux statistiques, « fréquence du terme » et « fréquence inverse de document ». C’est utilisé par les algorithmes de recherche pour mieux comprendre un contenu pouvant être interprété de différentes manières (« coke » pourrait signifier Coca-Cola, cocaïne, une ville au Texas, etc.). C’est en réalité un critère de classement SEO assez important. Plus un mot-clé spécifique apparaît sur une page, plus Google pense que la page est consacrée à ce mot.

 

41 : UTILISATION D’AMP

AMP, ou Accelerated Mobile Pages, est un standard de code open-source pour la publication. Comme vous le savez probablement déjà, les différentes pages chargent à différences vitesses quand vous naviguez à partir de votre smartphone. La technologie AMP est utilisée pour optimiser l’expérience de navigation sur mobile, pour la rendre plus ou moins équivalente pour tous les utilisateurs mobiles. Ce n’est pas un critère direct pour le référencement. Cependant, cela pourrait être nécessaire pour être référencé dans la version mobile de Google News Carousel.

 

42 : CORRESPONDANCE À L’ENTITÉ

Si le contenu de la page correspond à « l’entité » – le sujet recherché par un utilisateur – cela pourrait servir de coup de pouce au référencement pour ce mot-clé.

 

43 : GOOGLE HUMMINGBIRD

Cet algorithme est ce qui aide Google à mieux comprendre le sujet d’une page web.

 

44 : REL=CANONICAL

Vous vous souvenez de l’avertissement sur le contenu dupliqué ? Eh bien, ce tag pourrait éviter que Google ne pénalise votre site web quand vous y utilisez un contenu dupliqué. Cependant, il faut l’utiliser de manière appropriée pour arriver à ce résultat.

 

45 : OPTIMISATION DES IMAGES

L’optimisation des images est centrée autour de la qualité et de la taille des images utilisées sur votre site. Il est toujours préférable d’avoir une taille d’image aussi petite que possible tout en conservant une qualité visuelle supérieure. Ceci affecte directement la performance, en aidant votre site à se charger plus vite. L’optimisation des images pourrait être négligée, mais pourquoi s’en priver quand des images optimisées peuvent améliorer le référencement par Google ?

 

46 : GRAMMAIRE ET ORTHOGRAPHE

C’est un point controversé ; les dernières nouvelles affirment que la grammaire n’impacte pas le SEO. Cependant, il y a quelques années, Matt Cutts a affirmé le contraire. En général, la grammaire et l’orthographe peuvent contribuer de manière indirecte au référencement. Si votre contenu est bien écrit, le public passera plus de temps à le lire, ce qui est une bonne chose.

 

47 : MISE À JOUR OPTIMISÉE POUR LES APPAREILS MOBILES

L’algorithme Mobilegeddon récompense les pages optimisées pour les appareils mobiles.

 

48 : ERGONOMIE SUR APPAREIL MOBILE

L’ergonomie ne fait pas que faciliter la vie aux utilisateurs pour qu’ils passent du temps sur votre page – elle pourrait aussi améliorer le référencement.

 

49 : MULTIMÉDIA

Les images, les graphiques sur les réseaux sociaux et autres contenus multimédia pourraient augmenter les ventes et améliorer votre référencement en même temps.

 

50 : LISIBILITÉ

La lisibilité affecte le référencement pour de nombreuses raisons. Pensez donc à passer du temps pour rendre vos textes plus faciles à lire. Mais n’en faites pas trop. La complexité du texte devrait toujours dépendre de votre public. Un texte trop simple pourrait le repousser.

Vous venez de voir les 50 premiers critères de référencement de Google. Et ce n’est que le début ! Alors restez avec nous pour en savoir plus sur les critères qui affectent certainement ou possiblement le SEO.