Des gestes qui peuvent offenser

Grant Robinson
Grant Robinson
L
Les gestes sont un aspect intrinsèque de toute communication, mais leur signification peut varier d'un pays à l'autre. Ces six gestes peuvent faire sourire ou fâcher, selon le pays où l'on est.
Reading Time: 4 minutes

6 GESTES QUI PEUVENT OFFENSER

Avant l’apparition des langues parlées, le langage était constitué d’onomatopées, d’expression du visage, de langage corporel et de gestes de la main.

Tout comme des centaines de langues locales se sont développées indépendamment pour se transformer ensuite et donner les langues que nous connaissons de nos jours, les gestes de la main ont suivi le même chemin. Ils sont aussi diversifiés dans le monde entier que les langues parlées. Beaucoup ne sont pas internationaux et l’on peut facilement offenser en ponctuant son discours de gestes anodins dans son pays, mais qui deviennent offensants dans un autre.

Une quantité significative d’information est communiquée de manière non verbale, dans toutes les cultures du monde. Le langage corporel, les expressions du visage et les gestes apportent des nuances à la communication verbale. Mais ces nuances peuvent être négatives, selon le pays et la culture. Ces 6 gestes de la main ont différentes significations dans différentes régions du monde.

 

Une quantité significative d'information est communiquée de manière non verbale, dans toutes les cultures du monde.

 

1 : QUAND LE GESTE OKAY N’EST PAS OKAY ?

Le geste signifiant « okay » – joindre le pouce et l’index ensemble pour former un « O » – est très répandu et inoffensif dans les pays anglophones en Occident. Mais il est utilisé pour traiter quelqu’un de c*nnard en Grèce, au Brésil et dans bon nombre de pays d’Amérique Latine. De plus, en Turquie, c’est utilisé comme terme argotique visant la communauté LGBTQ. Au Japon, le même signifie qu’on parle d’argent, alors qu’en France et en Tunisie, il peut signifier que la personne ne vaut rien.

 

2 : LE V DE LA VICTOIRE ?

Parfois oui, et parfois non – tout dépend de où vous êtes et de la direction vers laquelle vous tournez la paume de la main.

Faire le signe « V » avec les doigts en présentant la paume vers l’avant est le signe classique de la « paix », reconnu dans le monde entier depuis les années 1960. Il est aussi célèbre pour avoir été utilisé par Winston Churchill pendant la Seconde Guerre Mondiale pour symboliser la victoire et c’est une manière répandue de désigner le chiffre deux. Au Japon, en Chine et en Corée, un signe « V » est réalisé quand on prend une photo à la place de faire un sourire et, au Vietnam, il signifie « bonjour ».

Tourner la paume vers vous et faire le signe « V », en particulier avec un mouvement vers le haut, ne vous gagnera pas des amis en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni ou en Afrique du Sud. C’est un moyen plutôt daté de communiquer ce que le digitus impudicus signifie à l’époque moderne.

 

3 : ET LE POUCE VERS LE HAUT, C’EST BON ?

Présenter le pouce vers le haut avec le reste de la main fermée est un geste positif largement reconnu, sauf dans certaines régions en Grèce et au Moyen-Orient. Dans ces régions, il ne signifie pas « c’est bon » ou « prêt à partir », mais bien quelque chose de différent – comme un doigt d’honneur.

 

Utiliser vos doigts pour indiquer à quelqu'un de « venir ici » peut vous faire arrêter aux Philippines.

 

4 : VIENS ICI

Utiliser vos doigts pour indiquer à quelqu’un de « venir ici » peut vous faire arrêter aux Philippines, où ce geste est réservé pour appeler les chiens. Faire un tel geste à une personne peut être perçu comme le fait de la comparer à un animal.

 

5 : MAIS J’AVAIS CROISÉ LES DOIGTS !

Croiser les doigts pour conjurer la bonne chance (ou en mentant) est assez courant dans de nombreux pays. Mais cela pourrait vous valoir des ennuis au Vietnam, où le fait de croiser les doigts est une offense – c’est l’équivalent d’une insulte qui rime avec la dernière syllabe d’hélicon.

 

6 : POINT DE DOIGT POINTÉ ?

Dans de nombreuses cultures, pointer du doigt est considéré comme impoli. En fait, la plupart des cultures ne voient pas d’un bon œil le fait de pointer du doigt une personne. C’est perçu comme un geste d’agression, dans lequel une personne dominante isole un subordonné, ou pour isoler une personne au sein d’un groupe. Dans de nombreuses cultures dans le monde, le fait de pointer n’importe quoi du doigt est considéré comme malpoli et on préfère à la place un geste directionnel avec la paume de la main ouverte, ou un hochement de tête. En tant que destination de vacances internationale, Disneyland demande à ses employés d’indiquer le chemin avec deux doigts ou plus, ou même avec la paume de la main ouverte.

 

La prochaine fois que vous voyagez, pour le travail ou pour les affaires, n’oubliez pas que votre gestuelle dans votre pays d’origine peut ne pas s’exporter aussi efficacement à l’étranger. Au final, faire un effort pour se comporter de manière non-offensante vous permet de vous plonger réellement dans une culture différente. De plus, vous aurez plus l’air un habitant du cru averti que d’un touriste profane.