Qu’est-ce que le syndrome de pédanterie grammaticale ?

Eva Mohyrova
Eva Mohyrova
L
Les personnes souffrant du syndrome de pédanterie grammaticale ou SPG sont très gênées par les fautes de grammaire et ressentent le besoin urgent de toutes les corriger. Quelle est exactement la cause de cette maladie ? Et pourrait-elle être dangereuse pour la santé ?
Reading Time: 3 minutes

Vous ne trouverez pas de définition du syndrome de pédanterie grammaticale sur Wikipédia, mais ce n’est pas pour autant qu’il n’existe pas. En effet, de récentes études suggèrent que ce syndrome est une vraie maladie et possiblement une forme de TOC. Plongeons-nous plus en détail sur ce sujet.

 

QU’EST-CE QUE LE SYNDROME DE PÉDANTERIE GRAMMATICALE ?

Les fautes de grammaire peuvent se trouver n’importe où. Les locuteurs natifs en font, et les non-natifs en font encore plus. En effet, si vous arrivez à passer une journée, en ligne ou hors-ligne, sans tomber sur la moindre faute de grammaire, vous pouvez vous considérer comme très chanceux.

De nombreuses personnes repèrent ces erreurs, mais cela irrite particulièrement les personnes atteintes du syndrome de pédanterie grammaticale à tel point qu’ils ressentent un besoin inexplicable de les corriger. Si vous avez un ami qui passe son temps à corriger la moindre de vos erreurs, ou que vous avez croisé le chemin d’une telle personne en ligne, alors vous avez fait face au SPG.

 

 

Il est sans surprise de voir que les personnes atteintes du syndrome de pédanterie grammaticale deviennent de très bons relecteurs et éditeur, capable de repérer la moindre erreur rapidement et précisément.

 

QU’EST-CE QUI CAUSE LE SYNDROME DE PÉDANTERIE GRAMMATICALE ?

Depuis des années, les gens tentent de comprendre ce syndrome et sa cause. Une étude conduite en 2016 a tenté de trouver la connexion entre le SPG et certaines caractéristiques personnelles. Il se trouve que le syndrome n’a rien à voir avec l’Age, le genre ou le niveau d’éducation. Cependant, les résultats ont indiqué que les personnes introverties étaient plus susceptibles d’être dérangées par les fautes d’orthographe ou de frappes.

Certaines études lient le syndrome de pédanterie grammaticale aux troubles obsessionnels compulsif (TOC). Selon elles, le SPG pourrait être une forme de TOC si ceux qui en font preuve montrent une anxiété inexpliquée envers les erreurs de grammaire.

Les personnes souffrant de TOC ont des pensées intrusives qui leur causent des gènes, les rendant anxieux ou effrayés. De ce fait, ils développent certains rituels qui sont considérés comme les aidant à surpasser l’anxiété ainsi que d’autres sentiments trop forts ressentis.

Les personnes souffrant de SPG ressentent la même chose : un besoin urgent de corriger toute faute de grammaire ou de frappe devant leurs yeux. Ils peuvent aussi être anxieux, frustrés ou mal à l’aise devant ces erreurs. De ce fait, bien que le SPG ne soit pas vérifiable par un médecin, il pourrait être un symptôme de TOC, lui-même trouble vérifié.

 

Les fautes de grammaire peuvent se trouver n’importe où.

 

QUE FAIRE SI VOUS ÊTES ATTEINT DU SYNDROME DE PÉDANTERIE GRAMMATICALE

Cela dépend de comment vous vous sentez. Le SPG n’affecte pas directement votre santé physique, mais peut affecter votre santé psychologique, augmentant l’anxiété générale et rendant les personnes plus nerveuses et compulsives. Dans ce cas, discuter avec un thérapeute pourrait être une bonne idée.

D’un autre côté, si les symptômes de SPG ne sont pas trop intrusifs, alors pas besoin d’en parler à un professionnel. Vous pouvez simplement vivre avec, comme n’importe quelle autre habitude, et même l’utiliser à votre propre avantage. Si votre désir de trouver la moindre faute de frappe, d’orthographe ou de grammaire est sain, alors envisagez une carrière en tant qu’éditeur ou relecteur !